J’ai découvert le magasine « La Maison Victor » via divers blogs et j’ai immédiatement craqué ! J’en ai 3 numéros et je ne m’étais pas encore lancée, pourtant les modèles qui me font de l’œil ne manquent pas… Parmi ces derniers, il y avait notamment la blouse Billie, du Maison Victor Hiver 2014.

Au même moment, ma tante a fait les soldes tissus chez Agnès B. et m’a dégoté un coupon de crêpe corail que je trouvais parfait pour cette blouse. Mais je n’ai pas osé couper le tissu… Agnès B. quoi !!^^
Mais grâce à belle-mère, j’ai récupéré 10 kg de coupons de tissus chez une vieille amie à elle qui ne peut plus coudre et dans ce lot de coupons, il y avait LE tissu pour la blouse Billie (tissu crêpe blanc). J’ai donc franchi le cap, ça me faisait moins peur de me rater avec du tissu à 0 euro.

Globalement, je suis satisfaite du résultat. Niveau couture, elle est plutôt abordable pour une semi-débutante comme moi, même si je n’ai pas compris certaines étapes (que j’ai donc arrangées à ma sauce). Je pense en particulier aux finitions des manches : impossible de comprendre ! Je me suis triturée l’esprit pendant des heures pour finalement abdiquer et coudre un ourlet tout simple. Evidemment, ce n’est pas aussi chic que la version du patron mais ça fait l’affaire ! Il faudra quand même que je cherche de l’aide quelque part pour comprendre cette étape… ;)

Et comble de satisfaction : Mister V la trouve très jolie et m’aime bien dedans, alors peu importe si moi je la trouve trop courte, monsieur l’aime avec moi dedans !!^^ <3

La prochaine (car il y en aura une, c’est sûr !) sera surement un peu plus longue quand même.

blog_blouse_billie (1)

blog_blouse_billie (2)

blog_blouse_billie (3)
Petit zoom sur le collier présenté ici

blog_blouse_billie (5)

blog_blouse_billie (6)

blog_blouse_billie (7)

blog_blouse_billie (8)
Zoom sur l'ourlet des manches, qui n'a pas la classe des manches prévues par le patron

blog_blouse_billie (9)
J'ai cousu un petit point pour éviter que le haut ne baille trop. Même avec un débardeur en dessous, je n'étais pas très à l'aise